Les élus locaux à Paris pour défendre la centrale de Cordemais

Les élus locaux à Paris pour défendre la centrale de Cordemais

Une délégation d’élus locaux sera au ministère de la Transition écologique, ce jeudi 18 octobre, pour défendre l’avenir de la centrale de Cordemais, près de Nantes. Ils veulent croire que la centrale de Cordemais a encore un avenir, qu’elle ne peut pas, d’un simple trait de plume, disparaître comme ça. Une délégation d’élus locaux, parmi lesquels Rémy Nicoleau, président de la communauté de communes Estuaire et Sillon, ou encore la députée En marche Anne-France Brunet, seront ce jeudi 18 octobre au ministère de la Transition écologique. Un seul objectif : convaincre le ministre et ancien élu d’Orvault et de Nantes, François de Rugy, que la centrale de Cordemais peut faire sa mue, renoncer à l’énergie fossile (le charbon en l’occurrence) etEn savoir plus surLes élus locaux à Paris pour défendre la centrale de Cordemais[…]

Législatives en Loire-Atlantique. Voici les dix visages des députés

Législatives en Loire-Atlantique. Voici les dix visages des députés

Dix sur dix pour La République en marche en Loire-Atlantique. Qui aurait cru, il y a encore six mois, que le département se retrouverait sans député socialiste ni de droite ? C’est pourtant le cas. La République en marche réalise le grand chelem en s’imposant dans les dix circonscriptions. Voici leurs visages. Nantes-Orvault (1ère circonscription) : François de Rugy, vise le perchoir Il n’est pourtant pas vieux, François de Rugy. Mais, à 43 ans, c’est le politicien le plus affûté des 10 députés LREM de Loire-Atlantique. Et le mieux élu. Il fut adjoint au maire de Nantes à moins de 30 ans, il a décroché son 1er mandat de député écolo de Nantes-Orvault à 33 ans. Durant le 2e, ilEn savoir plus surLégislatives en Loire-Atlantique. Voici les dix visages des députés[…]