Le projet qui pourrait sauver la centrale de Cordemais se précise

Le projet qui pourrait sauver la centrale de Cordemais se précise

« D’ici à la fin du quinquennat, j’aurai fermé toutes les centrales à charbon », déclarait Emmanuel Macron en décembre 2017 au journal de France 2. Une promesse qu’avait faite le président afin de respecter l’accord climatique de Paris. Dans ce contexte, Cordemais (Loire-Atlantique), une des cinq dernières centrales à charbon de France, était sans espoir il y a tout juste un an jusqu’à ce que la CGT présente en juin 2017 un projet de reconversion écologique de la centrale. Une idée prometteuse Le syndicat a proposé de produire de l’énergie grâce à la combustion de biomasse, qui pollue moins et qui peut provenir des déchets verts dont les collectivités ne veulent plus. La centrale a été rénovée en 2015En savoir plus surLe projet qui pourrait sauver la centrale de Cordemais se précise[…]

Travailler à la conversion de la centrale et des emplois : mon engagement pour l’Environnement et Cordemais

Travailler à la conversion de la centrale et des emplois : mon engagement pour l’Environnement et Cordemais

Plan Climat, et après ? La centrale de Cordemais œuvre à sa transition depuis plusieurs années et c’est dans ce contexte que j’ai rencontré les salariés et la direction lors de ma campagne électorale. C’est aujourd’hui en tant que Députée que je travaille aux côtés des différents acteurs à la reconversion du site, du territoire et des emplois directs et induits. Dès l’annonce du Plan Climat par le Ministre de la Transition écologique et solidaire, Nicolas Hulot, qui prévoit l’arrêt de l’utilisation du charbon à l’horizon 2022, je l’ai interrogé par le biais d’une Question d’Actualité au Gouvernement. Cette question portait sur l’utilisation de la biomasse et le projet EcoCombust pour produire de l’énergie moins carbonnée. C’est ainsi que jeEn savoir plus surTravailler à la conversion de la centrale et des emplois : mon engagement pour l’Environnement et Cordemais[…]