Favoriser l’apprentissage du breton : amendement au projet de loi école de la confiance

Favoriser l’apprentissage du breton : amendement au projet de loi école de la confiance

J’ai pris la parole dans l’hémicycle hier pour soutenir l’amendement de mon collègue Paul Molac visant à créer un cas dérogatoire à l’obligation de participation financière d’une commune à la scolarisation d’enfant résidant sur son territoire lorsque leur inscription dans une autre commune est justifiée par un enseignement de la langue régionale (et vice-versa, un cas dérogatoire pour la commune qui reçoit ces enfants). En effet, les inscriptions en classe bilingue ne sont pas considérées comme des cas dérogatoires, les maires des communes de résidence n’étant pas strictement tenus de participer aux frais de scolarité. Les maires des communes d’accueil refusaient donc régulièrement les inscriptions en classe bilingue. Certains parents se voyaient ainsi opposer un refus d’inscription sous le prétexteEn savoir plus surFavoriser l’apprentissage du breton : amendement au projet de loi école de la confiance[…]