Le projet qui pourrait sauver la centrale de Cordemais se précise

Le projet qui pourrait sauver la centrale de Cordemais se précise

« D’ici à la fin du quinquennat, j’aurai fermé toutes les centrales à charbon », déclarait Emmanuel Macron en décembre 2017 au journal de France 2. Une promesse qu’avait faite le président afin de respecter l’accord climatique de Paris. Dans ce contexte, Cordemais (Loire-Atlantique), une des cinq dernières centrales à charbon de France, était sans espoir il y a tout juste un an jusqu’à ce que la CGT présente en juin 2017 un projet de reconversion écologique de la centrale. Une idée prometteuse Le syndicat a proposé de produire de l’énergie grâce à la combustion de biomasse, qui pollue moins et qui peut provenir des déchets verts dont les collectivités ne veulent plus. La centrale a été rénovée en 2015En savoir plus surLe projet qui pourrait sauver la centrale de Cordemais se précise[…]

Vers une transition à la biomasse de la centrale électrique de Cordemais

Vers une transition à la biomasse de la centrale électrique de Cordemais

La Députée LREM de la troisième circonscription de Loire-Atlantique, Anne-France Brunet, organisait le 21 juin 2018 un débat public labellisé par la Commission Nationale du Débat Public dans le cadre de la programmation pluriannuelle de l’énergie, sur le thème de la transition énergétique de la centrale de Cordemais par la biomasse et réunissait à l’hippodrome de Cordemais plus d’une centaine d’acteurs et de citoyens du territoire. Les échanges se sont structurés autour de trois thématiques : le bois-énergie et la combustion, la méthanisation et le financement de projets.  La PPE constitue un outil stratégique majeur en France. Elle aura à répondre à la fois aux engagements nationaux et internationaux sur le climat, à défendre la préservation de l’environnement mais aussiEn savoir plus surVers une transition à la biomasse de la centrale électrique de Cordemais[…]

Centrale à charbon de Cordemais : fermeture ou reconversion en centrale biomasse ?

Centrale à charbon de Cordemais : fermeture ou reconversion en centrale biomasse ?

La centrale de Cordemais exploitée par EDF a longtemps fonctionné comme centrale bi-énergies fioul-charbon. Le premier groupe de 600 MW mis en exploitation en 1970 fonctionnait au fioul, puis deux groupes au fioul de 700 MW chacun ont été mis en service en 1976, rejoints en 1983 et 1984 par deux groupes au charbon de 600 MW chacun. Avec une puissance totale de 3 200 MW, c’était la plus grosse centrale thermique à combustible fossile de France. Le premier groupe, passé au charbon, est arrêté en 1995, un groupe au fioul a suivi en 2017. Le second groupe au fioul doit lui-même être arrêté en 2018. Seuls continueront ainsi à fonctionner deux groupes au charbon de 600 MW, qui ontEn savoir plus surCentrale à charbon de Cordemais : fermeture ou reconversion en centrale biomasse ?[…]

2018 – Semaine 25 – Du 18 au 24 Juin

2018 – Semaine 25 – Du 18 au 24 Juin

Lundi 18 Juin  Nantes Cérémonie de commémoration de l’appel du 18 Juin à Nantes. Préparation avec mon équipe de la réunion publique CNDP du 21 Juin. Cérémonie de commémoration de l’appel du 18 Juin à Saint-Herblain. Mardi 19 Juin Nantes Préparation avec mon équipe de la réunion publique CNDP du 21 Juin. Mercredi 20 Juin Nantes Préparation avec mon équipe de la réunion publique CNDP du 21 Juin. Jeudi 21 Juin Nantes Réunion publique organisé avec la CNDP à Cordemais.  « Ecosystème biomasse : énergies vertes innovantes ». Avec 3 tables-rondes : bois-énergie, méthanisation, financement de projet. Vendredi 22 Juin Nantes Consultations citoyennes

Cordemais : fin du charbon en 2022 ?

Cordemais : fin du charbon en 2022 ?

Le gouvernement a programmé la fin du charbon pour 2022. Ce jeudi 21 juin, Anne-France Brunet, députée La République en marche de la troisième circonscription, a rappelé qu’elle était favorable à cette échéance, tout en martelant son soutien au projet qui pourrait sauver la centrale. Il s’agit du projet de biomasse, Ecocombust, la production d’électricité à partir de déchets verts. La députée organisait jeudi, comme l’avait fait il y a quelques mois, le sénateur écologiste Ronan Dantec, un débat dans le cadre de la conférence nationale du débat public. « Les premiers tests sont positifs, rapporte Anne-France Brunet. La centrale a produit de l’électricité avec 80 % de déchets verts et 20 % de charbon. » Mais passer de la phase expérimentale à laEn savoir plus surCordemais : fin du charbon en 2022 ?[…]