Projet de loi de bioéthique : pourquoi se passer du privé ?

Projet de loi de bioéthique : pourquoi se passer du privé ?

Cette semaine commence l’examen du projet de loi de bioéthique. Ce texte ouvre de nombreux droits, et notamment l’accès à l’assistance médicale à la procréation (AMP) pour toutes les femmes, qu’elles soient seules ou en couple, avec un homme ou une femme. Le projet de loi de bioéthique souffre pourtant d’une insuffisance dans sa mise en œuvre, en excluant de ces nouvelles avancées les centres privés à but lucratif. En matière de médecine de la reproduction, le maillage territorial n’est pas assuré : nous comptons seulement 29 centres publics autorisés pour le don de gamètes en France. Cette situation entraîne une surcharge de travail pour les services et allonge les délais pour les patientes. Aussi, mieux couvrir le territoire permettrait d’augmenterEn savoir plus surProjet de loi de bioéthique : pourquoi se passer du privé ?[…]

Communiqué de presse – Amendement sur les perturbateurs endocriniens

Communiqué de presse – Amendement sur les perturbateurs endocriniens

  Anne-France Brunet s’attaque aux perturbateurs endocriniens La députée Anne-France Brunet tente d’amorcer une discussion sur les perturbateurs endocriniens à l’Assemblée nationale. Dans le cadre du projet de loi de bioéthique, la députée a proposé un amendement avec deux objectifs : interdire l’utilisation de certains perturbateurs dans les cosmétiques, et informer les consommateurs sur leur présence dans les contenants alimentaires. Madame Brunet avait choisi ce véhicule législatif compte tenu de leur impact sur la fertilité. Malheureusement, les services de l’Assemblée ont jugé ces amendements irrecevables, car sans lien direct avec le texte déposé. Malgré cette décision, Anne-France Brunet a choisi de continuer à porter ce sujet pour qu’un grand débat sur cette question puisse se tenir dans l’Assemblée. Il est urgent,En savoir plus surCommuniqué de presse – Amendement sur les perturbateurs endocriniens[…]

GPA : osons le débat !

GPA : osons le débat !

A l’automne prochain, l’Assemblée nationale se saisira d’un texte qui a, au cours de l’histoire parlementaire, suscité de très nombreux débats : la révision des lois de bioéthique. La société française a toujours eu une longueur d’avance sur le législateur. A l’heure actuelle, une majorité de nos concitoyens (BVA, avril 2019) est favorable à l’extension de l’assistance médicale à la procréation (AMP) pour les couples de femmes ainsi que pour les femmes seules. Je défendrai cette avancée qui me paraît indispensable. Les révisions des lois de bioéthique obéissent à un processus bien rodé : assises de la bioéthique, avis du Comité consultatif national d’éthique (CCNE), étude du Conseil d’Etat, rapport de l’OPECST, rapport de l’Agence de la biomédecine et rapportEn savoir plus surGPA : osons le débat ![…]

Communiqué de presse – Série de rencontres sur la bioéthique

Communiqué de presse – Série de rencontres sur la bioéthique

  Anne-France Brunet organise une série de rencontres sur la bioéthique La députée Anne-France Brunet a organisé lundi 15 juillet des entretiens sur le projet de loi bioéthique à l’Assemblée nationale. La députée a ainsi rencontré : Des associations, comme l’Inter-LGBT, Mam’ensolo, Bamp ! et le collectif Origines ; Un médecin, le Dr Agopiantz, spécialisé dans les processus d’AMP et membre du conseil d’administration du Syngof ; Des avocats, Me Fabien Joly (ADFH) et Me Caroline Mecary, tous deux investis sur les droits des familles homoparentales. Cette journée d’échanges a été l’occasion pour la députée d’aborder le futur projet de loi et les problématiques qui restent en suspens, parmi lesquelles l’accès aux origines des enfants nés de don et l’établissement de leur filiation. LaEn savoir plus surCommuniqué de presse – Série de rencontres sur la bioéthique[…]