Détention du journaliste Nantais Loup Bureau en Turquie – Question écrite au Gouvernement

Loup Bureau devant un poste à la frontière Syrienne
Loup Bureau devant un poste à la frontière Syrienne

Madame Anne-France Brunet attire l’attention de M. le Premier Ministre sur la détention en Turquie du journaliste Loup Bureau.

Chaque année, l’organisation Reporters Sans Frontières publie le « classement de la liberté de la presse ». Parmi les pays les plus répressifs, se trouve la Turquie qui figure au 155e rang mondial et qui détient incarcéré depuis le 26 juillet dernier, le journaliste français Loup Bureau au motif qu’il était en possession d’un reportage réalisé par ses soins en 2013, pour TV5 Monde, auprès des combattants kurdes en Syrie (YPG), une organisation considérée comme terroriste par le gouvernement turc.

Après plusieurs tentatives de ses avocats pour le libérer, la justice turque a confirmé, le 6 septembre dernier, le refus de la demande de libération conditionnelle.

Aujourd’hui, Loup Bureau se trouve victime d’un pays qui s’enfonce dans une spirale répressive sans précédent au nom de la lutte contre le terrorisme. Des dizaines de journalistes sont incarcérés sans jugement, faisant de la Turquie la plus grande prison du monde pour les professionnels des médias. Une prison qui détient aujourd’hui l’un de nos journalistes puisque suspecté à tort par le gouvernement turc d’appartenir à une organisation terroriste armée.

Nous nous félicitons de la prise de position ferme du Président de la République, Emmanuel Macron qui s’est entretenu avec son homologue Turc afin de demander une libération rapide de Loup Bureau.

La France garante de la liberté d’expression, ne peut rester immobile face à cette situation et doit condamner les agissements d’un gouvernement qui mène une véritable chasse aux médias depuis la tentative de putsch du 15 juillet 2016.

Compte tenu de ces éléments, Madame Brunet lui saurait gré de connaitre la position du gouvernement sur cette affaire et les actions qui seront menées dans les semaines à venir pour la libération de Loup Bureau, un homme qui aime la Turquie, mais qui s’en trouve aujourd’hui prisonnier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *