Question écrite : Critères d’évaluation de la PSQ

Anne-France Brunet en visite au Commissariat Waldeck le 10 novembre 2017
Anne-France Brunet en visite au Commissariat Waldeck Rousseau le 10 novembre 2017

Le 8 Février 2018, Gérard Collomb a annoncé les 30 premières villes où devraient être déployée la Police de Sécurité du Quotidien. Nantes a donc été sélectionnée pour expérimenter la PSQ dans trois de ses quartiers, dont deux sont sur ma circonscription : Bellevue, les Dervallières et Malakoff. C’est une promesse une nouvelle fois tenue.

J’ai annoncé que je souhaitais rapidement faire un bilan des attentes des habitants et des usagers du quartier pour évaluer la situation avant et après la mise en place de l’expérimentation. J’ai donc posé une question écrite à Monsieur Gérard Collomb afin qu’il puisse définir les critères de jugements de réussite de la PSQ et ses objectifs quantitatifs et qualitatifs.

Question de Madame Anne-France Brunet

Mme Anne-France Brunet attire l’attention de M. le ministre d’État, ministre de l’intérieur, sur les objectifs et les critères d’évaluation qui permettront de déterminer le degré de réussite de la politique de sécurité du quotidien (PSQ).

Elle accueille avec intérêt l’importance donnée par M. le ministre de l’intérieur à l’évaluation a posteriori de la PSQ basée à la fois sur la création d’un « Lab’PSQ » et l’allègement des outils de reporting. Cette méthode d’évaluation repose principalement sur l’audit des usagers quant à leur niveau de satisfaction et de confiance. Elle se caractérise cependant par un certain degré d’incertitude concernant les objectifs quantitatifs et qualitatifs que la PSQ devra atteindre ainsi que les critères d’évaluations de leur réalisation.

La connaissance de données concrètes permettrait à Mme la députée de pouvoir constater les retombées de la PSQ dans la circonscription dont elle est l’élue. En effet, les quartiers nantais et herblinois de Bellevue, des Dervallières et de Malakoff bénéficieront en effet de cette expérimentation dès janvier 2019.

En conséquence, elle souhaiterait connaître d’une part les critères fixés pour l’évaluation future de la PSQ et d’autre part les dates et les données des premières évaluations afin de pouvoir en comparer les résultats avec ceux qu’elle pourra constater dans sa circonscription.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *