Question écrite : Niveau de rémunération des IPA

Le 26 novembre, la députée Anne-France Brunet a adressé la question écrite suivante à Agnès Buzyn :

Mme Anne-France Brunet alerte Mme la ministre des solidarités et de la santé sur les conditions de rémunération des infirmiers en pratique avancée (IPA). La mise en place de la pratique avancée vise un double objectif : d’une part à améliorer l’accès aux soins, notamment dans les zones rurales où l’offre de santé se raréfie, d’autre part à perfectionner le parcours des patients et à réduire la charge de travail des médecins sur des pathologies ciblées. Mais pour pouvoir assurer ce suivi clinique, le renouvellement des prescriptions médicamenteuses et d’analyses de données biologiques et radiologiques, l’infirmier en pratique avancée doit suivre une formation complémentaire de deux ans. Or, malgré ce statut et de nouvelles responsabilités, la grille indiciaire ne permet pas aux IPA de bénéficier d’une augmentation de salaire. Cette grille peut même les amener à perdre en rémunération dans les cas où leur organisation de temps de travail les empêcherait de bénéficier de certaines primes (dimanches, jours fériés, nuits, …). Aussi, elle souhaiterait connaître les actions qu’entend mener le Gouvernement afin de maintenir le niveau d’attractivité de cette profession pour les futurs étudiants.

 

Cette question n’a toujours pas fait l’objet d’une réponse à ce jour.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *