Discours d’Anne-France Brunet suite aux résultats du premier tour des élections législatives

Discours d’Anne-France Brunet suite aux résultats du premier tour des élections législatives

Discours d'Anne-France Brunet, au soir du premier tour des élections législatives du 11 Juin 2017
Anne-France Brunet, au soir du premier tour des élections législatives du 11 Juin 2017

Chères concitoyennes, chers concitoyens, mes cher.e.s ami.e.s,

En me plaçant dimanche 11 juin 2017 en tête du premier tour dans notre circonscription, vous venez d’exprimer par vos votes, le message sans appel d’une demande de renouvellement de la classe politique. C’est pour cela qu’Emmanuel Macron, a créée « En Marche! ».

Je sais que je dois une partie importante des suffrages qui se sont exprimés sur ma candidature à cet ardent désir de refondation et de modernisation du paysage politique. Je tiens à remercier tous les citoyens qui m’ont apporté leur soutien et leur vote. Je le dois également aux très nombreux « marcheurs », qui depuis plusieurs mois, matin, midi et soir, sont allés avec moi à votre rencontre.

Dimanche prochain, je veux rassembler sur ma candidature :

– Celles et ceux qui veulent que la première des priorités de ce quinquennat soit l’éducation, vous savez que je pense particulièrement aux zones prioritaires de nos quartiers populaires,

– Celles et ceux qui n’acceptent pas que la France ait 10% de chômage – et plus de 25% chez les jeunes – quand tous nos voisins d’Europe du Nord sont au plein emploi, et que des solutions éprouvées et raisonnables de formation et de réforme existent,

– Celles et ceux qui exigent avec raison la sécurité quotidienne, et la fin de l’impunité pour toutes les violences. Je pense particulièrement ce soir à Steven et Erwan dont l’agression au soir du second tour de l’élection présidentielle a profondément choquée les habitants de notre 3eme circonscription,

– Celles et ceux qui veulent une véritable transition écologique, qui créé des emplois dans nos filières industrielles d’excellence, particulièrement sur la circonscription, à Cordemais, par la biomasse et la captation de CO2.

Enfin, et je sais que c’est un point important pour nous tous ; je veux rassembler toutes celles et ceux qui aspirent à une représentation constructive et exigeante de notre territoire à l’Assemblée Nationale.

J’appelle celles et ceux qui veulent une vraie alternative progressiste, qui encourage la réussite de chacun et en même temps donne sa place à tous.

Mes ami.e.s, j’ai besoin de vous toutes, de vous tous dimanche prochain, et bien au-delà de ma personne, c’est la France qui a besoin de vous, de cette majorité indispensable pour avancer ensemble pour les cinq années à venir.

Vive la République. Vive la France.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *