Démission du Chef d’Etat-Major de Villiers

DÉMISSION DU CHEF D’ÉTAT MAJOR DE VILLIERS,

Réaction d’Anne-France Brunet, Députée de la 3e circonscription et membre de la Commission de la défense nationale et des forces armées.

Au lendemain de la démission du chef d’état-major des armées, je tiens, en tant que députée membre de la commission de la défense nationale et des forces armées, à saluer la carrière du général Pierre de Villiers et à le remercier dans la capacité qu’il a eu à assurer pendant plus de trois ans le commandement opérationnel des armées. Il aura été l’artisan de la remontée en puissance des armées et je me félicite, comme lui, de la qualité du modèle d’armée français. 

Ce modèle, actuellement taillé au plus juste, verra son budget porté à 34,2 milliards d’euros dès 2018, conformément au souhait des français et aux annonces du Président de la République du 13 juillet dernier. Cette augmentation se fera dans la perspective des 50 milliards d’euros en 2025 (hors pensions), soit 2% du PIB. Nous examinerons prochainement l’élaboration de la Loi de Programmation Militaire 2019-2025 qui intégrera cette trajectoire budgétaire.

C’est dans ce contexte budgétaire que je souhaite la bienvenue au nouveau Chef d’Etat-Major, le Général Lecointre. Je souhaite vivement l’entendre exposer sa vision pour les armées au sein de la commission de la défense nationale et des forces armées, lieu d’échanges privilégiés, francs et directs entre la représentation nationale et les autorités civiles et militaires.

Anne France Brunet, jeudi 20 juillet 2017

Communiqué de presse d'Anne-France Brunet, 20 juillet 2017

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *