Travailler à la conversion de la centrale et des emplois : mon engagement pour l’Environnement et Cordemais

Plan Climat, et après ?

La centrale de Cordemais œuvre à sa transition depuis plusieurs années et c’est dans ce contexte que j’ai rencontré les salariés et la direction lors de ma campagne électorale. C’est aujourd’hui en tant que Députée que je travaille aux côtés des différents acteurs à la reconversion du site, du territoire et des emplois directs et induits.

Dès l’annonce du Plan Climat par le Ministre de la Transition écologique et solidaire, Nicolas Hulot, qui prévoit l’arrêt de l’utilisation du charbon à l’horizon 2022, je l’ai interrogé par le biais d’une Question d’Actualité au Gouvernement. Cette question portait sur l’utilisation de la biomasse et le projet EcoCombust pour produire de l’énergie moins carbonnée. C’est ainsi que je vois ma mission de parlementaire : alerter et expliquer au gouvernement les enjeux de la transition de cette centrale pour notre territoire.

Consciente que cette décision puisse être vécue comme un coup dur, elle marque aussi le courage dont nous devons faire preuve pour l’environnement et les générations futures. Elle s’inscrit dans une politique volontariste globale nécessaire à la transition écologique et donc sociale, de nos territoires.

La fermeture des centrales charbon étant source d’une grande inquiétude, notamment pour les élus locaux avec qui je suis en lien, j’ai souhaité déposer un amendement au Projet de Loi de Finance 2018 limitant les pertes économiques. Lors de la semaine dédiée au contrôle de l’action du gouvernement d’avril 2018, j’ai questionné le Ministre de l’économie et des finances Bruno Le Maire sur une politique industrielle incitative pour les territoires concernés par ces fermetures et bénéficiant d’un contrat de transition énergétique (CTE). Ce CTE doit favoriser la conversion des emplois et des sites.

Afin de porter au plus haut les préoccupations et les inquiétudes du territoire, j’ai fait le choix d’intégrer la Commission des Affaires économiques de l’Assemblée Nationale et de devenir Vice-Présidente du groupe d’étude Énergies Vertes.

Programmation Pluriannuelle de l’Énergie et débats publics

Logo de la CNDP

La Conférence Nationale du Débat Public a lancé une grande vague de débats publics autour de la Programmation Pluriannuelle de l’Energie, que nous allons devoir voter cette année. A cette occasion, j’ai participé à la table-ronde sur l’emploi de la journée organisée par le Sénateur Ronan Dantec à Cordemais et vais participer à plusieurs autres réunions publiques à ce sujet.

Pour continuer à alimenter les réflexion autour de la PPE, je vais organiser, le 21 juin prochain, un débat public labellisé CNDP, à Cordemais. Il aura pour thème l’écosystème de la biomasse et réunira de nombreux experts du domaines. Retrouvez la communication officielle ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *