Une réunion publique sur “l’école de la confiance”

Une réunion publique sur “l’école de la confiance”

« Pour une école de la confiance » ? Le projet de loi Blanquer, du nom du ministre de l’Éducation nationale, inspire plutôt la défiance chez les parents d’élèves de Saint-Herblain, qui avaient exprimé leur « désaccord » lors du conseil municipal du 29 mars. « Nous refusons que les intérêts budgétaires priment sur les intérêts des enfants », avait déclaré un collectif de parents et d’enseignants des écoles herblinoises, approuvé par le conseil, qui a adopté une motion réclamant le retrait de ce projet de loi et la reprise des consultations avec l’ensemble des acteurs. Reconnaissant que le projet « a suscité de nombreuses interrogations », Anne-France Brunet, députée LREM de Loire-Atlantique, organise ce vendredi une réunion publique pourEn savoir plus surUne réunion publique sur “l’école de la confiance”[…]

120 députés veulent plus d’éolien et de biogaz

120 députés veulent plus d’éolien et de biogaz

Dans un courrier transmis au Premier ministre jeudi 7 mars, 120 députés demandent au Gouvernement des objectifs plus ambitieux en matière d’énergies marines et agricoles renouvelables (éolien en mer et biogaz) dans la future Programmation pluriannuelle de l’énergie. Mathieu Orphelin n’a plus de groupe à l’Assemblée mais il n’est pas seul. Le député du Maine-et-Loire, proche de Nicolas Hulot, a quitté la République en Marche en début de mois, estimant que la majorité présidentielle n’avançait pas « au bon rythme sur aucun des grands chantiers de la transition écologique. Désormais « non inscrit », il poursuit son combat en entraînant des Parlementaires de tous bords dans son sillage. Sa dernière action ? Une lettre transmise au Premier ministre jeudi, cosignée par 120 députés – dontEn savoir plus sur120 députés veulent plus d’éolien et de biogaz[…]

Interview France Info : Rattachement de la Loire-Atlantique à la Bretagne

Interview France Info : Rattachement de la Loire-Atlantique à la Bretagne

J’ai été interviewée ce matin par Marie Bernardeau sur France Info au sujet du rattachement de la Loire-Atlantique à la région Bretagne. Ce sujet pour moi est essentiel car une pétition le demandant a récolté 100 000 signatures soit 10% du corps électoral, ce qui est important pour une pétition de ce type.  Pour moi, cela va dans le sens des demandes des gilets jaunes : que l’on associe davantage les citoyens aux décisions et que l’on respecte leurs demandes. 

Ces parlementaires veulent une consultation populaire sur le rattachement de la Loire-Atlantique à la Bretagne

Ces parlementaires veulent une consultation populaire sur le rattachement de la Loire-Atlantique à la Bretagne

Dix-neuf parlementaires demandent l’organisation d’une consultation populaire en Loire-Atlantique pour interroger les habitants sur le rattachement de leur département à la région Bretagne. Pour la députée LREM Anne-France Brunet, cela irait aussi dans le sens de ce que demandent les gilets jaunes. Dix-neuf parlementaires de Loire-Atlantique, Morbihan, Ille-et-Vilaine, Côtes-d’Armor et Finistère demandent dans un communiqué commun l’organisation d’une consultation populaire au sujet du rattachement de la Loire-Atlantique à la région Bretagne. Les 62 élus du conseil départemental de Loire-Atlantique, réunis en session, seront appelés à voter lundi 17 décembre pour ou contre ce rattachement, après qu’une pétition, initiée par Bretagne réunie a franchi, le mois dernier, le cap des 100.000 signatures. Dans le cadre de la réforme territoriale de 2015En savoir plus surCes parlementaires veulent une consultation populaire sur le rattachement de la Loire-Atlantique à la Bretagne[…]

Nantes: «Sans les renforts promis, on va craquer», 200 policiers manifestent devant le commissariat

Nantes: «Sans les renforts promis, on va craquer», 200 policiers manifestent devant le commissariat

A l’appel du syndicat Unité SGP Police, environ 200 policiers se sont rassemblés mercredi après-midi devant le commissariat Waldeck-Rousseau. Les policiers nantais demandent 98 agents supplémentaires alors qu’aucun n’est pour le moment annoncé pour Nantes, malgré les engagements du Premier ministre « Policiers en colère ! », « Y’en a marre »… Chaude ambiance, ce mercredi après-midi, devant le commissariat central de Nantes. Quelque 200 policiers, munis de drapeaux et de fumigènes, étaient cette fois du côté des manifestants. Un rassemblement plutôt rare à l’initiative du syndicat Unité SGP Police (dans un contexte d’élections professionnelles) afin d’exprimer « un ras-le-bol » et « de nombreuses inquiétudes ». Avec en haut de la liste, la crainte que les renforts pour NantesEn savoir plus surNantes: «Sans les renforts promis, on va craquer», 200 policiers manifestent devant le commissariat[…]

Centrale de cordemais : la députée est plus optimiste

Centrale de cordemais : la députée est plus optimiste

La centrale de Cordemais (Loire-Atlantique) mourra-t-elle ? Jeudi 18 octobre, les élus locaux sont ressortis moyennement rassurés de chez le ministre François de Rugy. Anne-France Brunet, députée de Nantes-Saint-Herblain, semble plus optimiste après l’avoir rencontré ce jeudi 25 octobre. Interview avec Anne-France Brunet, députée de Nantes-Saint-Herblain, qui rencontré François de Rugy, ce jeudi 25 octobre. Vous venez de rencontrer, ce jeudi 25 octobre, le ministre de Rugy, avec quelques députés LREM. Que vous a-t-il dit sur Cordemais ? Il a réaffirmé les principes de base. D’abord, la Centrale de Cordemais est incontournable actuellement, pour assurer la sécurité d’approvisionnement du réseau électrique de la Région. Deuxième principe : la fin du charbon aura bien lieu en 2022. Ça, localement, tout le monde en aEn savoir plus surCentrale de cordemais : la députée est plus optimiste[…]

Les abeilles ont besoin de nous (et vice-versa)

Les abeilles ont besoin de nous (et vice-versa)

En présentant le projet d’une nouvelle miellerie collective, le CETA met l’accent sur la sauvegarde des abeilles et notamment sur l’abeille noire. Les abeilles sont menacées En France, depuis une trentaine d’années, les populations d’abeilles diminuent, une surmortalité qui s’est accélérée dans les années 1990. En cause ? L’usage intensif de produits phytopharmaceutiques qui intoxiquent les abeilles, le frelon asiatique, terrible prédateur, l’absence de biodiversité et le réchauffement climatique. Pourtant, on a plus que jamais besoin des abeilles. Sans elles, la gestion de matières premières renouvelables serait impossible. 170 000 espèces de plantes sont pollinisées par les abeilles. Sans l’abeille, il n’y a pas d’agriculture durable. Une nouvelle miellerie collective pour l’apiculture locale C’est le projet développé par les apiculteurs passionnés du CentreEn savoir plus surLes abeilles ont besoin de nous (et vice-versa)[…]

Les élus locaux à Paris pour défendre la centrale de Cordemais

Les élus locaux à Paris pour défendre la centrale de Cordemais

Une délégation d’élus locaux sera au ministère de la Transition écologique, ce jeudi 18 octobre, pour défendre l’avenir de la centrale de Cordemais, près de Nantes. Ils veulent croire que la centrale de Cordemais a encore un avenir, qu’elle ne peut pas, d’un simple trait de plume, disparaître comme ça. Une délégation d’élus locaux, parmi lesquels Rémy Nicoleau, président de la communauté de communes Estuaire et Sillon, ou encore la députée En marche Anne-France Brunet, seront ce jeudi 18 octobre au ministère de la Transition écologique. Un seul objectif : convaincre le ministre et ancien élu d’Orvault et de Nantes, François de Rugy, que la centrale de Cordemais peut faire sa mue, renoncer à l’énergie fossile (le charbon en l’occurrence) etEn savoir plus surLes élus locaux à Paris pour défendre la centrale de Cordemais[…]

Emmanuel Macron loses political capital as reform benefits stutter

Emmanuel Macron loses political capital as reform benefits stutter

Retrouvez dans cet article un court extrait de mon interview par Harriet Agnew du Financial Times.  Le vendredi 21 septembre nous avons visité l’entreprise DSMI puis la Direction Régionale de Pôle Emploi, discuté de la transition énergétique et abordé le contexte économique local de Loire-Atlantique.[…] Mr Macron’s supporters maintain that a deep transformation of France will take time. “We are putting in place all the pillars to reform our society,” says Anne-France Brunet, an energetic political novice and early supporter of Mr Macron’s fledgling grassroots movement, now one of a crop of new members of the National Assembly. “In one year we laid the foundations, put in place the projects and the laws . . . we have the meritEn savoir plus surEmmanuel Macron loses political capital as reform benefits stutter[…]

Le projet qui pourrait sauver la centrale de Cordemais se précise

Le projet qui pourrait sauver la centrale de Cordemais se précise

« D’ici à la fin du quinquennat, j’aurai fermé toutes les centrales à charbon », déclarait Emmanuel Macron en décembre 2017 au journal de France 2. Une promesse qu’avait faite le président afin de respecter l’accord climatique de Paris. Dans ce contexte, Cordemais (Loire-Atlantique), une des cinq dernières centrales à charbon de France, était sans espoir il y a tout juste un an jusqu’à ce que la CGT présente en juin 2017 un projet de reconversion écologique de la centrale. Une idée prometteuse Le syndicat a proposé de produire de l’énergie grâce à la combustion de biomasse, qui pollue moins et qui peut provenir des déchets verts dont les collectivités ne veulent plus. La centrale a été rénovée en 2015En savoir plus surLe projet qui pourrait sauver la centrale de Cordemais se précise[…]

Vers une transition à la biomasse de la centrale électrique de Cordemais

Vers une transition à la biomasse de la centrale électrique de Cordemais

La Députée LREM de la troisième circonscription de Loire-Atlantique, Anne-France Brunet, organisait le 21 juin 2018 un débat public labellisé par la Commission Nationale du Débat Public dans le cadre de la programmation pluriannuelle de l’énergie, sur le thème de la transition énergétique de la centrale de Cordemais par la biomasse et réunissait à l’hippodrome de Cordemais plus d’une centaine d’acteurs et de citoyens du territoire. Les échanges se sont structurés autour de trois thématiques : le bois-énergie et la combustion, la méthanisation et le financement de projets.  La PPE constitue un outil stratégique majeur en France. Elle aura à répondre à la fois aux engagements nationaux et internationaux sur le climat, à défendre la préservation de l’environnement mais aussiEn savoir plus surVers une transition à la biomasse de la centrale électrique de Cordemais[…]

Centrale à charbon de Cordemais : fermeture ou reconversion en centrale biomasse ?

Centrale à charbon de Cordemais : fermeture ou reconversion en centrale biomasse ?

La centrale de Cordemais exploitée par EDF a longtemps fonctionné comme centrale bi-énergies fioul-charbon. Le premier groupe de 600 MW mis en exploitation en 1970 fonctionnait au fioul, puis deux groupes au fioul de 700 MW chacun ont été mis en service en 1976, rejoints en 1983 et 1984 par deux groupes au charbon de 600 MW chacun. Avec une puissance totale de 3 200 MW, c’était la plus grosse centrale thermique à combustible fossile de France. Le premier groupe, passé au charbon, est arrêté en 1995, un groupe au fioul a suivi en 2017. Le second groupe au fioul doit lui-même être arrêté en 2018. Seuls continueront ainsi à fonctionner deux groupes au charbon de 600 MW, qui ontEn savoir plus surCentrale à charbon de Cordemais : fermeture ou reconversion en centrale biomasse ?[…]

Cordemais : fin du charbon en 2022 ?

Cordemais : fin du charbon en 2022 ?

Le gouvernement a programmé la fin du charbon pour 2022. Ce jeudi 21 juin, Anne-France Brunet, députée La République en marche de la troisième circonscription, a rappelé qu’elle était favorable à cette échéance, tout en martelant son soutien au projet qui pourrait sauver la centrale. Il s’agit du projet de biomasse, Ecocombust, la production d’électricité à partir de déchets verts. La députée organisait jeudi, comme l’avait fait il y a quelques mois, le sénateur écologiste Ronan Dantec, un débat dans le cadre de la conférence nationale du débat public. « Les premiers tests sont positifs, rapporte Anne-France Brunet. La centrale a produit de l’électricité avec 80 % de déchets verts et 20 % de charbon. » Mais passer de la phase expérimentale à laEn savoir plus surCordemais : fin du charbon en 2022 ?[…]

Barbara Pompili et Anne-France Brunet débattent de la biomasse

Barbara Pompili et Anne-France Brunet débattent de la biomasse

La biomasse pourra-t-elle sauver la centrale thermique de Cordemais et offrir de nouvelles opportunités au territoire ? Lancé il y a deux ans par EDF, le projet Ecocombust dessine un avenir hors charbon pour la centrale de Cordemais. Le dernier essai de combustion avec un mix 80 % biomasse – 20 % charbon s’est révélé concluant sur le plan technique (lire PO du 15 juin). Mais encore faut-il maintenant dégager un modèle économique et écologique durable et rentable. C’est tout le sens de la réunion organisée ce jeudi 21 juin à l’hippodrome de Cordemais par la députée LaRem de la 3e circonscription Anne-France Brunet. Elle vient nourrir le débat public sur la programmation pluriannuelle de l’énergie (PEE). « J’ai initiéEn savoir plus surBarbara Pompili et Anne-France Brunet débattent de la biomasse[…]

La députée de Cordemais entre au Conseil supérieur de l’énergie

La députée de Cordemais entre au Conseil supérieur de l’énergie

Anne-France Brunet, députée LREM de la 3e circonscription, est nommée au Conseil supérieur de l’énergie. Elle organise, le 21 juin, une table ronde sur l’avenir de la centrale. Anne-France Brunet, députée de Nantes-Saint-Herblain (3e circonscription de Loire-Atlantique) vient d’être nommée au Conseil supérieur de l’énergie, une instance nationale qui conseille le gouvernement sur ces questions. « J’ai fait des enjeux énergétiques liés à la transition écologique un pilier de mon engagement et de mon action », explique-t-elle. Traduction : elle est la députée de Cordemais, ville de la fameuse centrale thermique au gaz, menacée de disparition et elle joue des coudes pour faire en sorte que ça n’arrive pas. Ce fut d’ailleurs sa première question à l’Assemblée, à peine élue, en 2017. Solution :En savoir plus surLa députée de Cordemais entre au Conseil supérieur de l’énergie[…]

La députée a ouvert sa permanence à Bellevue

La députée a ouvert sa permanence à Bellevue

La Députée a ouvert sa permanence à Bellevue Saint-Herbain – Elue dans la 3e circonscription en Juin, Anne-France Brunet a encore à se faire connaître. L’ouverture d’un local de permanence va y contribuer. A l’école élémentaire pour constater la mise en place du dédoublement dans les classes de CP et s’assurer que “les choses sont bien prises en compte” ; dans les associations de chômeurs “pour bien comprendre les problématiques” ; à la centrale de Cordemais où elle a “besoin de dialoguer” … Anne-France Brunet, députée de la troisième circonscription (Nantes Nord, Saint-Herblain, Couëron, Sautron, Indre, Saint-Etienne-de-Montluc, Cordemais, Vigneux et Le Temple-de-Bretagne) depuis quatre mois, dit avoir assez pris la mesure de la fonction. “Tout le monde a commencé uneEn savoir plus surLa députée a ouvert sa permanence à Bellevue[…]

Le portrait d’une députée qui sait ce que sont les combats sportifs… et politiques!

Le portrait d’une députée qui sait ce que sont les combats sportifs… et politiques!

Une femme persévérante De St-Maur-des-Fossés à Nantes, via Cadarache, Toulouse… Anne-France Brunet a de la suite dans les idées. Anne-France Brunet et Laura Flessel se sont-elles affrontées dans une autre vie ? « J’ai été escrimeuse mais jamais au niveau de l’actuelle ministre des Sports », précise la nouvelle députée REM (République en marche) de la 3è circonscription, l’ex-fief de Jean-Marc Ayrault. Tout de même ! Fin des années quatre-vingt, elle est demi-finaliste par équipe au fleuret lors d’un championnat de France universitaire. « Trente ans sans faire de politique, même si j’y ai beaucoup pensé » Une trentaine d’années est passée. Le 27 juin 2017, les deux femmes se croisent et cette fois elles jouent dans la même équipe,En savoir plus surLe portrait d’une députée qui sait ce que sont les combats sportifs… et politiques![…]

Cordemais : Anne-France Brunet a rencontré Hulot

Cordemais : Anne-France Brunet a rencontré Hulot

La députée Anne-France Brunet a sollicité une rencontre avec Nicolas Hulot, ministre de la Transition écologique, dans la foulée de sa présentation de l’axe 8 du Plan Climat, le 6 juillet, qui « a particulièrement retenu son attention, puisqu’il vise à décarboner la production d’énergie et assurer une transition maîtrisée sur tout le territoire français, montrant ainsi la volonté du gouvernement à accélérer l’application de l’accord de Paris et fixer de nouveaux objectifs ». La députée a rencontré le ministre, le 11 juillet. Elle informe avoir pu « exposer l’importance de la centrale sur notre territoire, tant en matière d’emplois que sur son rôle primordial en apport d’électricité dans notre région » et avoir proposé « des réunions régulières surEn savoir plus surCordemais : Anne-France Brunet a rencontré Hulot[…]

Législatives en Loire-Atlantique. Voici les dix visages des députés

Législatives en Loire-Atlantique. Voici les dix visages des députés

Dix sur dix pour La République en marche en Loire-Atlantique. Qui aurait cru, il y a encore six mois, que le département se retrouverait sans député socialiste ni de droite ? C’est pourtant le cas. La République en marche réalise le grand chelem en s’imposant dans les dix circonscriptions. Voici leurs visages. Nantes-Orvault (1ère circonscription) : François de Rugy, vise le perchoir Il n’est pourtant pas vieux, François de Rugy. Mais, à 43 ans, c’est le politicien le plus affûté des 10 députés LREM de Loire-Atlantique. Et le mieux élu. Il fut adjoint au maire de Nantes à moins de 30 ans, il a décroché son 1er mandat de député écolo de Nantes-Orvault à 33 ans. Durant le 2e, ilEn savoir plus surLégislatives en Loire-Atlantique. Voici les dix visages des députés[…]

Législatives. Nantes-St-Herblain : Anne-France Brunet élue députée

Législatives. Nantes-St-Herblain : Anne-France Brunet élue députée

Anne-France Brunet (LREM) et Martine Gourdon (FI) étaient en lice pour le second tour, dans la 3e circonscription de Loire-Atlantique (Nantes-Saint-Herblain). La candidate En marche a remporté cette élection avec 56,26% des voix et devient deputée pour la première fois. 22h45. Les jeux sont faits. Les résultats définitifs placent la candidate de la République en marche en tête du scrutin avec 56,26% des voix contre 43,74% à sa rivale Martine Gourdon (FI). 20h30. Les bulletins de vote de six communes sur huit ont été dépouillés. Pour l’instant, Anne-France Brunet (LREM) devance Martine Gourdon (FI) avec 53,13% des voix. Bilan du premier tour Au premier tour, Anne-France Brunet (La République en marche), avait viré en tête avec 38,65 % des suffrages, contreEn savoir plus surLégislatives. Nantes-St-Herblain : Anne-France Brunet élue députée[…]

Législatives : Anne-France Brunet

Législatives : Anne-France Brunet

Avant le deuxième tour des législatives dans la 3e circonscription, les finalistes répondent aux mêmes questions. Faut-il réformer le système scolaire ? Il est certain que des réformes sont indispensables : un enseignement assurant les acquisitions de base, dès l’école primaire (lecture, écriture, maths, grammaire, compréhension de la langue, des textes). D’où un meilleur soutien des élèves, notamment des classes moins surchargées dans les zones classées prioritaires avec limite du nombre d’élèves en CP et CE1. Cet engagement d’Emmanuel M16acron me tient très à coeur. Pour avoir rencontré les quartiers en difficulté sociale, je mesure l’importance de ce projet et j’y veillerai personnellement dans la 3e circonscription. Quelles mesures contre l’insécurité au quotidien ? Là aussi, retour à des fondamentauxEn savoir plus surLégislatives : Anne-France Brunet[…]

Législatives. Anne-France Brunet, En marche au marché de Bellevue

Législatives. Anne-France Brunet, En marche au marché de Bellevue

  Avec 38,65 %, Anne-France Brunet est arrivée en tête du premier tour des législatives dans la 3e circonscription (Nantes-Saint-Herblain). La candidate a pris de l’assurance. « Elle apprend vite », lâche avec le sourire un des « marcheurs » qui accompagnent Anne-France Brunet. De bon matin, au marché de Bellevue, ils sont une dizaine à la rencontre d’une population métissée. Riadh plaisante avec une passante dont Patrice n’a pas su capter l’attention ; puis il chambre son compagnon de distribution de tracts estampillés En marche. « Tu n’as pas encore appris l’arabe ? Il va falloir t’y mettre ! » Depuis peu, le prof d’université Patrice Neau est en retraite. « Sinon, je n’aurai pas pu m’impliquer autant », dit-il. Quant à Riadh Brahim, pas encore quinqua, superviseur de compagnie aérienne,En savoir plus surLégislatives. Anne-France Brunet, En marche au marché de Bellevue[…]

Législatives : trois satisfaits, beaucoup de déçus

Législatives : trois satisfaits, beaucoup de déçus

Législatives : trois satisfaits, beaucoup de déçus 3e circonscription Nantes – Saint-Herblain – Quand les deux candidates qualifiées repartent en campagne, les partis cherchent des repères dans un paysage politique totalement recomposé. Un peu plus de 22 000 voix perdues en cinq ans ! Entre l’élection au premier tour de Jean-Marc Ayrault en 2012 et l’élimination directe de dimanche, la chute est vertigineuse pour les socialistes, dans la 3e circonscription. Un secteur vraiment pas anodin, pour avoir assis durant trente ans la carrière politique du maire de Saint-Herblain, puis de Nantes, puis ministre… « Les électeurs se passent d’une députée qui incarnait le renouvellement et bossait sur les dossiers, tant pis pour eux », lâche Jean-Miche Éon. Il est le suppléant de Karine Daniel,En savoir plus surLégislatives : trois satisfaits, beaucoup de déçus[…]

Chute d’un bastion PS

Chute d’un bastion PS

Chute d’un bastion PS La déconvenue est énorme pour les militants PS. C’est leur candidate, même éliminée, qui a dû trouver les mots du réconfort. « On fera ce qu’il faut pour revenir dans cinq ans, je ne suis pas défaitiste sur l’avenir du PS. » En partant dispersée, la gauche risquait cette perte d’un bastion tenu par Jean-Marc Ayrault de 1986 à 2016. Élue à la partielle d’avril 2016, Karine Daniel se présentait sur cette terre de gauche, dans un contexte chamboulé. « La lame de fond de la présidentielle a joué contre nous », dit-elle, promettant de « reconstruire en étant offensif sur le renouvellement des pratiques avec fidélité à des valeurs de gauche ». Cette division profite à La France insoumise, qualifiée pourEn savoir plus surChute d’un bastion PS[…]

Le fief socialiste est tombé

Le fief socialiste est tombé

Le fief socialiste est tombé 3e CIRCONSCRIPTION. Résultat historique avec l’élimination de la députée PS Jean-Marc Ayrault (PS) y a été réélu durant trente ans. Hier, le PS et Karine Daniel ont été battus dès le 1er tour. Les socialistes espéraient au moins sauver la 3e circonscription, qu’ils tenaient depuis près de 40 ans. Jean-Marc Ayrault (PS) y a été réélu durant trente ans. Karine Daniel (PS), qui lui a succédé l’an dernier après son entrée au gouvernement, n’a pas réussi hier à se qualifier pour le second tour. Echec historique, retentissant. Karine Daniel (PS) : « Nous n’échappons pas à la vague de fond, au tsunami » Anne-France Brunet (REM) arrive très nettement en tête : 38,65%. Martin Gourdon (France insoumise) est 2eEn savoir plus surLe fief socialiste est tombé[…]

Législatives troisième circonscription : Brunet (LREM) en tête, Daniel (PS) éliminée

Législatives troisième circonscription : Brunet (LREM) en tête, Daniel (PS) éliminée

3e circonscription. La candidate d’En Marche Anne-France Brunet termine en tête, devant Martine Gourdon (France Insoumise). La députée PS sortante Karine Daniel, troisième, est éliminée. 0h05. Les résultats définitifs de la 3e circonscription sont tombés. Ils confirment l’élimination de Karine Daniel, la députée sortante. Le PS perd donc ce territoire fief de Jean-Marc Ayrault. Anne-France Brunet (LREM) 38,65%, Martine Gourdon (France Insoumise) 16,73%, Karine Daniel (PS) 13,75%. 23h. La réaction de Karine Daniel (PS), la députée sortante : « Je regrette le fort niveau d’abstention, j’appelle chacun à se mobiliser dimanche prochain. Après 39 années de confiance au Parti Socialiste, l’électorat de gauche s’est dispersé. Nous subissons la vague de la majorité présidentielle. Elle traduit notre échec à nous réinventerEn savoir plus surLégislatives troisième circonscription : Brunet (LREM) en tête, Daniel (PS) éliminée[…]

Législatives. Tribune Anne-France Brunet : “Pour la fin du clientélisme”

Législatives. Tribune Anne-France Brunet : “Pour la fin du clientélisme”

Tribune des candidats aux élections législatives. Anne-France Brunet (La République en marche). Comme la majorité des candidats En marche, je viens de la société civile et je travaille. Je découvre que les professionnels de la politique utilisent souvent différents mécanismes, certes légaux, mis en place pour faciliter leur implantation, réserve parlementaire, subventions des collectivités locales, à destination de différents « influenceurs », clubs sportifs, associations. Évidemment, les causes soutenues sont justes et les besoins réels, mais celles-ci doivent être financées directement par la puissance publique et non laissées à la discrétion des élus. C’est l’une des raisons pour lesquelles je soutiens le projet de moralisation de la vie politique d’Emmanuel Macron : non-cumul, limitation des mandats, transparence… Il faut allerEn savoir plus surLégislatives. Tribune Anne-France Brunet : “Pour la fin du clientélisme”[…]

Législatives. En marche : Annereau guide Anne-France Brunet

Législatives. En marche : Annereau guide Anne-France Brunet

Législatives. En marche : Annereau guide Anne-France Brunet Dans la 3e circonscription Nantes-Saint-Herblain, c’est une candidature que l’on doit aborder comme un duo et que l’on abordera par son suppléant, Mathieu Annereau, ex Les Républicains. Car là est la surprise, épilogue à une candidature à rebonds multiples. Candidat LR l’an dernier, Annereau voulait se repositionner comme tel mais le parti lui a préféré Rozenn Hamel. Premier rebond, il se déclarait candidat indépendant de la droite en solo face à la LR. Deuxième rebond, après avoir été exclu du parti, il annonçait passer du côté de La République en marche (LREM) tendant une perche à une éventuelle investiture. Et c’est donc comme suppléant En marche que l’on découvre aujourd’hui Mathieu Annereau, pourEn savoir plus surLégislatives. En marche : Annereau guide Anne-France Brunet[…]