Mon blog

  • A l’automne prochain, l’Assemblée nationale se saisira d’un texte qui a, au cours de l’histoire parlementaire, suscité de très nombreux débats : la révision des lois de bioéthique. La société française a toujours eu une longueur d’avance sur le législateur. A l’heure actuelle, une majorité de nos concitoyens (BVA, avril 2019) est favorable à l’extension de l’assistance médicale à la procréation (AMP) pour les couples de femmes ainsi que pour les femmes seules. Je défendrai cette avancée qui me paraît indispensable. Les révisions des lois de bioéthique obéissent à un processus bien rodé : assises de la bioéthique, avis du Comité consultatif national d’éthique (CCNE), étude du Conseil d’Etat, rapport de l’OPECST, rapport de l’Agence de la biomédecine et rapport
  • Dans le cadre de la mission d’information parlementaire sur les freins à la transition énergétique, j’ai pu me rendre au Danemark pendant 3 jours afin d’observer les solutions qui y sont déployées en matière de politique énergétique. Le contexte actuel nous rappelle à quel point notre ambition écologique peut-être difficile à mettre en œuvre, et il est particulièrement important pour moi de me rendre dans un pays qui a su se saisir de ce sujet. Le Danemark est en effet à l’avant-garde de la transition écologique : 63% de sa production d’électricité est d’origine renouvelable et c’est le premier producteur mondial d’électricité éolienne. D’ici à 2030, le Danemark souhaite porter à 100% la part du renouvelable dans la production électrique ! La
  • A l’aune des discussions qui se tiendront au Parlement sur la Programmation pluriannuelle de l’énergie et sur le projet de loi « énergie-climat », un sujet a malheureusement été écarté : l’hydrogène. Avec de nombreux usages possibles et une présence quasi-infinie dans l’univers qui nous entoure, l’hydrogène fait aujourd’hui partie des gaz qui, s’ils sont convenablement exploités, pourraient nous permettre d’entrer durablement dans la transition énergétique. Pourtant, la place qui lui est réservée par les pouvoirs publics reste mince, et nous devons tout mettre en œuvre pour développer une filière propre et ambitieuse. Nous avons découvert les propriétés de l’hydrogène dès le XIXe siècle, et nous en avons tiré de multiples applications depuis, dans la chimie, le transport ou le domaine spatial. Pourtant,
  • A l’occasion du Grand débat national lancé par le Président de la République, différentes thématiques ont émergé, dont une qui m’est particulièrement chère : la question du rallongement du congé paternité. Le congé paternité a été instauré en France le 1er janvier 2002, sous l’impulsion de Ségolène Royal alors ministre déléguée à la Famille, dans une société où jusqu’ici le rôle de l’homme était encore cantonné à celui du « bon père de famille ». Le deuxième parent allait ainsi pouvoir prendre part aux premiers instants de la vie de son enfant, tout en bénéficiant d’une compensation pour sa perte de revenu, une première en France. Pourtant, je suis convaincue que nous devons faire davantage pour ce congé. Aujourd’hui, les jeunes pères bénéficient
  • Dans le cadre du groupe d’études à vocation internationale sur les questions liées à l’expansion de l’économie taïwanaise (GEVI Taïwan), je me rends cette semaine, avec trois de mes collègues députés, à Taïwan. Notre délégation pourra alors échanger avec les pouvoirs publics et rencontrer des entreprises françaises et taïwanaises. Taïwan a, aujourd’hui, un statut très particulier au regard du droit international. Officiellement, l’île n’est reconnue que par une vingtaine d’Etats parmi lesquels le Vatican et une poignée de petits pays de l’Amérique latine et du Pacifique. Son isolement s’est encore accentué ces dernières années après la rupture des relations diplomatiques avec le Panama et Sao Tomé-et-Principe. L’isolement de Taïwan vient principalement de son histoire. Il y a 12 000 ans,
  • Depuis le début de mon mandat, mon travail s’est orienté vers le domaine de l’énergie. Une évidence au regard de l’enjeu que représente la conversion de la centrale de Cordemais pour mon territoire. C’est pourquoi j’essaie de rencontrer un maximum d’acteurs de la filière pour co-construire, avec eux, les contours du modèle énergétique de demain. Parmi les ressources énergétiques que compte la France, il en est une que nous avons dans des quantités particulièrement importantes : le bois. Cette ressource, nous y recourons déjà depuis longtemps pour chauffer nos maisons, mais nous sommes toujours frileux à l’idée d’utiliser le bois à l’échelle du territoire. Cette matière est issue de nos forêts, c’est-à-dire du poumon vert de notre pays. Certains voient,
  • Chers concitoyens, chères concitoyennes, J’ai souhaité vous adresser un bilan de mes 15 premiers mois d’action à l’Assemblée nationale. Il a normalement du vous être adressé directement dans votre boite à lettre. Si ce n’est pas le cas, n’hésitez pas à contacter mon équipe afin que nous puissions vérifier cela auprès de notre distributeur.  Vous pouvez le consulter de façon dynamique en cliquant ici. Première page de ce 4e numéro de la lettre de la 3e circo.
  • J’intervenais, mercredi 17 octobre, aux 19e rencontres de l’énergie. La table ronde, à laquelle je participais avait pour thème les perspectives énergétiques en France et en Europe à horizon 2050. Les questions de la PPE, de l’aménagement du territoire et de l’indépendance énergétique étaient aux rendez-vous. J’ai décidé d’axer mon intervention sur les leviers d’action à l’Assemblée et leurs effets sur nos territoires. L’actualité parlementaire se concentre, en matière de perspective énergétique, autour de deux points fondamentaux. Le premier est la Programmation pluriannuelle de l’énergie. Cet outil de pilotage, dont nous devrions avoir un contour plus précis dans les semaines qui viennent, permettra de définir sur plusieurs années la politique énergétique de la France. Cela donnera lieu à des travaux
  • Anne-France Brunet en avril 2018 dans la bibliothèque de l’Assemblée Nationale. Cet article a été initialement écrit pour le 4e numéro de “La Lettre de la 3e circo” et a été distribué à l’ensemble des citoyens de la circonscription. Cette lettre a pour but d’informer les citoyens sur mon travail afin qu’ils puissent, s’ils le veulent, m’interpeller ou m’alerter sur tous les sujets qui les intéressent. Il s’agit ici de l’édito situé en 2e page de cette lettre d’octobre 2018. Il y a maintenant un peu plus d’un an, vous élisiez Emmanuel Macron comme Président de la République. Ce choix marquait la forte volonté de transformer en profondeur notre pays. Transformer, cela commence par élire de nouveaux représentants à l’Assemblée
  • Anne-France Brunet lors de sa réunion public “CNDP” organisée à Cordemais sur le thème de l’écosystème biomasse. La transition énergétique est un enjeu majeur pour notre économie, notre rayonnement international et surtout pour le quotidien des Français et la société que nous voulons construire.   J’ai fait de la transition énergétique l’un des piliers de mon engagement Depuis mon élection en juin 2017, les questions énergétiques sont au cœur de mon action car elles touchent de près le quotidien de nos concitoyens (coûts, santé, logement, emploi…). Il est de mon devoir d’élue de soutenir ce changement. Infléchir une politique nationale nourrie des réalités locales Nous avons fait de la France le premier pays du monde à interdire la recherche et
  • Anne-France Brunet en visite à l’école “Louis Girard” du Temple-de-Bretagne afin de maintenir l’ouverture d’une 5e classe d’élémentaire. 3 septembre 2019 L’éducation de nos enfants dans les meilleures conditions est une priorité affirmée de mon mandat. Pour protéger l’épanouissement de nos enfants nous devons défendre les emplois du personnel éducatif. L’école Diwan de Saint-Herblain m’a contactée après les annonces de suppression des emplois aidés. Je leur ai donc expliqué la marche à suivre afin de faire réévaluer la situation par les services de la préfecture et après présentation des différents éléments auprès de la préfète, j’ai pu faire conserver une majorité d’emplois aidés nécessaires au fonctionnement des écoles Diwan. Les fermetures de classes mettent en difficultés enseignants et élèves. C’est
  • Anne-France Brunet en visite au Commissariat Waldeck Rousseau le 10 novembre 2017  L’action législative au service de la paix sociale La sécurité est un enjeu prédominant de la troisième circonscription de Loire-Atlantique. Assurer la paix sociale pour nos concitoyens est au cœur de mon action politique à l’Assemblée Nationale. La rue n’est pas le seul territoire propice à l’insécurité. En effet, les nouvelles technologies et l’internet ont ouvert la voie à de nouvelles menaces. J’ai participé au vote du projet de loi de protection des données personnelles qui renforce les pouvoirs de la CNIL, apporte un soutien à l’innovation pour la sécurité sur internet et renforce les droits des mineurs. Il était nécessaire d’offrir un meilleur cadre juridique sur les
  •   Restitution de la table-ronde “Responsabilité Sociale de l’Entreprise” par Marion Cornu, avocate associée du cabinet FIDAL. 25 Juillet 2018. «  Le chômage de masse doit être au cœur des grandes transformations que nous voulons mettre en œuvre pour protéger le pays.  » Edouard Philippe Toujours à l’écoute, je suis allée sur le terrain pour recueillir les préoccupations des citoyens en matière d’emploi. Le numérique doit être vu comme l’opportunité de créer de nombreux emplois mais également de changer la façon dont nous cherchons et trouvons du travail. A Nantes, Pôle Emploi s’est d’ailleurs saisi du numérique pour améliorer les processus de recherche d’emploi et de sélection des offres en utilisant une approche par compétences et affinités plutôt que par
  • Anne-France Brunet sur le marché de Bellevue à Saint-Herblain en Novembre 2017. Plus de transparence pour réinstaurer la confiance des français La transparence est l’une de mes grandes préoccupations. En tant qu’élue de la République En Marche, je souhaite incarner, à l’instar de l’ensemble de la majorité parlementaire, un renouveau des pratiques politiques. Lors des débats relatifs au projet de loi ELAN sur le logement des français, j’ai plaidé pour une plus grande transparence dans le système d’attribution des logements sociaux. La transparence est synonyme d’impartialité. Lutter contre l’opacité dans la procédure d’attribution de logement social signifie une procédure plus juste pour les demandeurs de logement social.  Chaque élu(e) doit exercer son mandat avec responsabilité J’ai voté avec mes collègues
  • Avec vous sur le terrain au quotidien, mosaïque de photos d’Anne-France Brunet. Cet article a été initialement écrit pour le 4e numéro de “La Lettre de la 3e circo” et a été distribué à l’ensemble des citoyens de la circonscription. Cette lettre a pour but d’informer les citoyens sur mon travail afin qu’ils puissent, s’ils le veulent, m’interpeller ou m’alerter sur tous les sujets qui les intéressent. 
  • Je visitais mercredi 10 octobre dernier le Salon de l’Automobile à Paris. L’occasion pour la Commission des affaires économiques d’échanger avec des constructeurs européens et internationaux qui se retrouvent pendant ces quelques jours pour célébrer les véhicules de demain. L’électrique est désormais passage obligé dans ces salons. Les constructeurs se lancent quasiment tous dans l’hybride, voire dans le tout électrique. Mais quelles réelles améliorations ? La Zoé de Renault n’affiche que 300 km d’autonomie, tandis que la BMW i3 se prévaut, elle, de 350km de liberté de conduite entre chaque recharge. Sans parler du constructeur américain Tesla, qui propose des véhicules dont l’autonomie de 500 km se monnaye à partir de 90 000 euros… L’Assemblée nationale s’est dotée, comme de nombreuses administrations,
  • J’ai décidé d’intervenir cette semaine dans l’hémicycle, à l’occasion des Questions d’Actualité au Gouvernement, afin d’interpeller Marlène Schiappa sur les violences conjugales et sexuelles. Cela m’a toujours tenu à cœur et bien que ne faisant pas partie de la commission saisie lors de l’examen de la loi sur les violences sexistes et sexuelles, je tenais à m’exprimer sur ce sujet. La plupart des femmes victime de ces violences restent, malheureusement, silencieuses. Prendre la parole dans l’hémicycle c’était donc aussi m’adresser à l’Assemblée en leurs noms. Nous ne pouvons plus laisser se dérouler cette macabre énumération. Une femme meurt tous les trois jours sous les coups de son conjoint. 225 000 sont victimes de ces violences chaque année. C’est 800 téléphones grave
  • Affiche du débat public du 21 juin 2018 Programme des débats du 21 Juin 2018. * = Nom de l’intervenant non définitif 2018 sera l’année de l’approbation de la Programmation Pluriannuelle de l’Energie (PPE). Afin de faire participer tous les citoyens et les acteurs économiques au débat, j’organise un débat public avec la Commission Nationale du Débat Public (CNDP). Il se tiendra à Cordemais le 21 juin prochain et comportera 3 tables-rondes : bois-énergie, méthanisation et financement. La transition du territoire passera nécessairement par la définition et la structuration de filières puis leur développement industriel afin de produire de grandes quantités d’énergie. Ce débat public réunira de nombreux experts de l’économie et de l’énergie autour de la biomasse et du
  • Madame, Monsieur, Que 2017 fût riche et intense ! En juin dernier, vous avez été nombreux à soutenir ma candidature et à me confier l’immense responsabilité de vous représenter. Depuis, je n’ai jamais cessé d’aller à votre rencontre et de porter votre voix à l’Assemblée Nationale. Au cœur d’une Assemblée plus que jamais déterminée à remettre la France sur de bons rails, je me suis engagée dès la prise de mes nouvelles fonctions à œuvrer en faveur de cet idéal qu’est le « bien vivre ensemble ». Il sera ma boussole jusqu’à la fin de mon mandat. Car, bien vivre ensemble c’est avant tout vivre dans un environnement agréable et sain. Particulièrement active sur les questions de transitions énergétique, j’ai