Bilan énergie et transition énergétique

Anne-France Brunet lors de sa réunion public “CNDP” organisée à Cordemais sur le thème de l’écosystème biomasse.

La transition énergétique est un enjeu majeur pour notre économie, notre rayonnement international et surtout pour le quotidien des Français et la société que nous voulons construire.

 

J’ai fait de la transition énergétique l’un des piliers de mon engagement

Depuis mon élection en juin 2017, les questions énergétiques sont au cœur de mon action car elles touchent de près le quotidien de nos concitoyens (coûts, santé, logement, emploi…). Il est de mon devoir d’élue de soutenir ce changement.

Infléchir une politique nationale nourrie des réalités locales

Nous avons fait de la France le premier pays du monde à interdire la recherche et l’exploitation de nouvelles sources d’hydrocarbures d’ici 2040. Ma nomination à la vice-présidence du groupe d’études « Energies Vertes » de l’Assemblée Nationale et au Conseil Supérieur de l’Energie (CSE) témoignent de ma détermination à agir pour la transition écologique.

Mon action d’élue ne se limite pas au travail en hémicycle. Je collabore activement avec les différents Ministres et leurs cabinets. Nous nous retrouvons régulièrement avec des acteurs du monde de l’énergie. Ainsi, j’ai organisé un déjeuner sur la structuration des filières énergies vertes réunissant experts du ministère de la transition écologique et solidaires et élus. Je m’investis depuis ces échanges sur des projets comme les Contrats de Transition Ecologique (CTE) qui seront appliqués à l’ensemble des territoires touchés par la fin de l’exploitation du charbon. L’objectif est simple mais ambitieux : structurer des filières dynamiques en sortant du « tout-charbon » et en alternative au nucléaire.

La transition énergétique va favoriser la création de nombreux emplois. Le CTE, en structurant solidement les filières d’énergies vertes sera une opportunité pour le maintien et l’expansion de nos bassins d’emplois.

L’ancrage dans les réalités locales est la condition sine qua non pour que mon travail réponde aux exigences des Français. Dans cette perspective, j’ai organisé une grande réunion publique en partenariat avec le Comité National du Débat Public (CNDP) dans le cadre de la programmation pluriannuelle de l’énergie (PPE). Ce débat fut l’occasion de faire porter à l’échelle nationale la parole des acteurs locaux sur la transition énergétique. Nous y avons évoqué des sujets importants comme la transition de la Centrale de Cordemais avec les projets en expérimentation.

Anne-France Brunet devant la centrale thermique de Cordemais en Septembre 2018.

J’ai fait remonter les problématiques rencontrées en circonscription par les acteurs locaux à l’Assemblée Nationale. Avec mon collègue Anthony Cellier, nous avons proposé un amendement pour protéger les intercommunalités touchées par la baisse d’activité des centrales thermiques. Le but était de protéger le dynamisme et l’attractivité des territoires concernés.

Il faut fédérer les initiatives et accélérer les efforts

Depuis le début de mon mandat, je soutiens des projets prometteurs et innovants en sillonnant les territoires. J’ai effectué plusieurs visites à Cordemais pour suivre le développement du projet EcoCombust qui vise à intégrer le traitement des déchets verts valorisables dans l’activité de la centrale. Encourager de telles entreprises est nécessaire pour redynamiser les territoires. Je suis allée visiter plusieurs entreprises du Grand Ouest qui produisent des énergies 100% vertes à partir de bois déchets ou de méthane. Nous devons nous appuyer sur de telles initiatives pour assurer la transition énergétique en garantissant la stabilité du réseau électrique.

Il faut poursuivre les efforts

Le chemin est encore long. Je souhaite, au cours de mon mandat, lever les obstacles à la construction de notre nouveau modèle énergétique et le développement des filières ENR. Cet engagement prend forme dès aujourd’hui avec ma nomination en tant que vice-présidente à la mission d’information sur les freins à la transition énergétique.

La force créatrice émanant de la diversité de nos territoires est une richesse. Ce n’est qu’en agissant tous ensemble que nous parviendrons à construire la France de demain.

Cet article a été initialement écrit pour le 4e numéro de “La Lettre de la 3e circo” et a été distribué à l’ensemble des citoyens de la circonscription. Cette lettre a pour but d’informer les citoyens sur mon travail afin qu’ils puissent, s’ils le veulent, m’interpeller ou m’alerter sur tous les sujets qui les intéressent. Il s’agit ici de mon bilan sur l’énergie, en 3e page de cette lettre d’octobre 2018.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *