Bilan éducation

Anne-France Brunet en visite à l’école “Louis Girard” du Temple-de-Bretagne afin de maintenir l’ouverture d’une 5e classe d’élémentaire. 3 septembre 2019

L’éducation de nos enfants dans les meilleures conditions est une priorité affirmée de mon mandat.

Pour protéger l’épanouissement de nos enfants nous devons défendre les emplois du personnel éducatif. L’école Diwan de Saint-Herblain m’a contactée après les annonces de suppression des emplois aidés. Je leur ai donc expliqué la marche à suivre afin de faire réévaluer la situation par les services de la préfecture et après présentation des différents éléments auprès de la préfète, j’ai pu faire conserver une majorité d’emplois aidés nécessaires au fonctionnement des écoles Diwan.

Les fermetures de classes mettent en difficultés enseignants et élèves. C’est pour cela que j’ai soutenu la mobilisation des parents d’élèves, enseignants et élus locaux contre la fermeture de la cinquième classe du pôle élémentaire de l’école Louis Girard du Temple de Bretagne. Leur mobilisation et mon travail en collaboration avec l’Inspecteur d’Académie ont permis de maintenir cette cinquième classe.

Le dédoublement du nombre d’élèves par classe était une promesse du Président de la République. Elue, j’ai soutenu ce dédoublement dans les Réseaux d’Education Prioritaires. Dans ces écoles, moins d’élèves par classe signifie un suivi personnalisé, des conditions de travail apaisées et donc l’atteinte des objectifs de l’école Républicaine pour l’égalité des chances.

Anne-France Brunet en intervention avec le service prévention de la SemiTAN au Collège Claude Debussy à Nantes

J’ai à cœur de rassembler les élus et mes collègues parlementaires afin de construire un meilleur avenir pour tous nos concitoyens. Je me suis associée à l’initiative d’Adrien Taquet dans le cadre de la mission « Egalité handicap », en me rendant à la Maison Départementale des Personnes Handicapées (MDPH) de Loire-Atlantique, collaborant ainsi au rapport rendu au gouvernement, soulevant notamment les problèmes rencontrés par les MDPH de France et apportant des propositions concrètes pour y remédier.

L’accès à l’éducation étant un droit fondamental, je me suis, dès le début de mon mandat, saisie des dossiers d’enfants atteints de handicap. En 2016 la Loire-Atlantique en comptait près de 4 900. 669 d’entre-eux n’avaient pas de solution d’accompagnement à l’école ou en établissement. Remédier à cette situation est une urgence. J’ai rassemblé les parties prenantes concernées pour identifier les solutions à mettre en place. Je sollicite régulièrement les cabinets de mesdames Agnès Buzyn, Ministre de la santé et Sophie Cluzel, secrétaire d’Etat chargée des personnes handicapées, afin de leur soumettre les sollicitations qui me parviennent en circonscription, dans le but de m’aider à trouver des solutions.

Les enjeux de la rentrée scolaire restent nombreux.

Je continuerai, tout au long de mon mandat, à répondre aux nombreuses inquiétudes des parents d’élèves, enseignants et élus quant aux sujets du maintien du personnel, de l’allocation de moyens et des performances extra-scolaires. Je resterai particulièrement attentive aux mesures du grand « Plan Inclusion » initié par Sophie Cluzel et communiquerai régulièrement avec les différents acteurs.

Cet article a été initialement écrit pour le 4e numéro de “La Lettre de la 3e circo” et a été distribué à l’ensemble des citoyens de la circonscription. Cette lettre a pour but d’informer les citoyens sur mon travail afin qu’ils puissent, s’ils le veulent, m’interpeller ou m’alerter sur tous les sujets qui les intéressent. Il s’agit ici de mon bilan sur l’éducation, en 4e page de cette lettre d’octobre 2018.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *