Bilan confiance et transparence

Anne-France Brunet sur le marché de Bellevue à Saint-Herblain en Novembre 2017.

Plus de transparence pour réinstaurer la confiance des français

La transparence est l’une de mes grandes préoccupations. En tant qu’élue de la République En Marche, je souhaite incarner, à l’instar de l’ensemble de la majorité parlementaire, un renouveau des pratiques politiques.

Lors des débats relatifs au projet de loi ELAN sur le logement des français, j’ai plaidé pour une plus grande transparence dans le système d’attribution des logements sociaux. La transparence est synonyme d’impartialité. Lutter contre l’opacité dans la procédure d’attribution de logement social signifie une procédure plus juste pour les demandeurs de logement social.

 Chaque élu(e) doit exercer son mandat avec responsabilité

J’ai voté avec mes collègues en faveur de la Loi pour la Confiance dans la vie politique. Ce projet était essentiel pour mettre fin à l’opacité des pratiques politiques. Nous avons amorcé un véritable renouveau pour redonner confiance aux citoyens. Les élus de la République doivent témoigner d’une situation et de pratiques exemplaires pour exercer leur mandat sous peine de sanctions accrues. Ce n’était pas le cas dans l’attribution des fonds de la « réserve parlementaire », que nous avons donc supprimé et dont les fonds ont été redirigés en partie vers un Fonds de Subvention des territoires et des projets d’intérêt généraux.

Cet article a été initialement écrit pour le 4e numéro de “La Lettre de la 3e circo” et a été distribué à l’ensemble des citoyens de la circonscription. Cette lettre a pour but d’informer les citoyens sur mon travail afin qu’ils puissent, s’ils le veulent, m’interpeller ou m’alerter sur tous les sujets qui les intéressent. Il s’agit ici de mon bilan sur la confiance et la transparence, en 8e page de cette lettre d’octobre 2018.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *